Ce matin de décembre 2014, nous sommes partis joyeux et pleins d’allégresse, du centre ville de Manakara, pour aller à la plage, à Manakara Be, au bord de l’océan indien. Le temps d’abord grisâtre et doux a finalement laissé le soleil passer, et la température s’est brusquement réchauffée.

Il fait bon vivre en cette belle journée et la ballade est plaisante.

La route est large, dégagée, avec un revêtement en bon état, et, après quelques maisons, nous sommes déjà hors de la ville et dans la campagne. Elle est belle la nature sur la route de Manakara Be, souriante et sauvage, des marais, des champs inondés ou mouillés, et puis des rizières, magnifiques témoins de l’intelligence paysanne.

Nous connaissons rapidement la raison de l’absence de véhicules sur la route, lorsque nous atteignons le pont qui mène à Manakara Be, ou plutôt ce qu’il en reste! Un camion trop lourd est passé par là il y a deux ans, et le pont s’est effondré! C’était un pont Eiffel, construit pendant l’époque coloniale.

Mais bon, Madagascar est ainsi fait, qu’avant que les travaux de remise en état de ce morceau de pont ne soient effectués, une flottille de pirogue a été mise en place et peut vous faire traverser le fleuve pour 100 ariarys! L’occasion est trop belle, et nous décidons de faire une petite promenade fluviale, avant de rejoindre l’autre coté.

Notre piroguier connait son métier, et nous promène agréablement le long des rives. Le fleuve est très fréquenté par toutes sortes d’embarcation, qui transitent des marchandises, ou par des pêcheurs qui travaillent au filet. Nous gagnons l’autre rive, après un parcours enchanteur et rafraîchissant, qui nous a permis d’observer d’en bas, la structure encore en état du morceau de pont qui reste. Bien rouillé quand même! Combien de temps durera t il!?

Nous sommes maintenant à Manakara Be, c’est la cité administrative de la ville qui se trouve ici, les avenues sont larges, désertes, aérées… En fait les bâtiments datent de l’époque coloniale, beaucoup sont en piteux état, mais les architectures existantes laissent deviner d’anciennes propriétés magnifiques, grandes maisons coloniales ordonnées et planifiées dans un contexte d’ordre, et de mise en valeur du littoral.

Cet endroit est unique, très verdoyant, souriant. Un jardin d’agrément a été réalisé, sous d’immenses frondaisons, avec des bancs, en nombre suffisant pour beaucoup de monde…et il n’y a personne.

Manakara Be mérite une visite, pour l’océan indien, impétueux et fort, pour cette végétation, verte, humide et ensoleillée, et pour la douceur du climat et la saveur des rencontres qu’on y fait!

Je reviendrai dans 15 ans, si Dieu me prête vie, pour me baigner dans ces eaux magnifiques et apprécier la douceur de vivre du sud est de Madagascar!

Merci Manakara Be!

 

 

One thought on “Manakara Be, une perle sur l’océan indien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *