La plage sud, c’est Itampolo II

Le sable est blanc, étincelant de lumière

C’est un endroit merveilleux…, et tellement fragile.

 

A Itampolo, l’argent manque. pas d’industrie, une agriculture toujours minée par le manque d’eau, et la pèche, peu rentable, sans débouchés commerciaux.

La population est en majorité Tanalana au village, et Vezo sur la plage.

Les enfants mangent à l’école le matin, repas financé par l’Unicef, et les familles luttent pour joindre les deux bouts.

 

Et partout, des gens très souriants, beaux, dignes, d’une grande gentillesse, avec un sens élevé du respect.

Et pourtant Itampolo souffre…

 

 

One thought on “Itampolo: portraits de la plage sud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *